ABS, ESP : sont-ils efficaces pour conduire sur la neige ?

Désormais la plupart des véhicules sont équipés de ce genre de système électronique, ils ne sont plus seulement réservés aux voitures haut de gamme. Si les systèmes électroniques d’aide à la conduite type ABS, ESP, ASR, se révèlent utile lors de conditions météorologiques normales, sur des routes sèches ou humides, ils peuvent  lorsqu’il y a de la neige, susciter quelques surprises.

Conduire sur la neige demande un peu d’expérience et de pratique, et encore plus lorsqu’on utilise ces systèmes électroniques d’aide à la conduite.

ABS, ESP : sont-ils utiles pour conduire sur la neige ?

ABS, ESP : sont-ils utiles pour conduire sur la neige ?

Faut-il désactiver les systèmes électroniques d’aide à la conduite lorsqu’il y a de la neige ?

On peut se demander s’il ne serait pas plus sûr de les désactiver, lorsque cela est possible, dès que les chaussées sont enneigées. Et bien non. Si le véhicule a des jantes où des pneus hiver performants ont été montés dessus, les systèmes électroniques continueront d’améliorer sensiblement l’adhérence et la motricité des roues. En équipant correctement les jantes de votre voiture, vous limitez les risques de complications de la conduite.

Face à la banalisation de ces systèmes d’aide à la conduite assistée sur les nouvelles voitures, de plus en plus de grandes marques proposent des packs jantes et pneus, avec des modèles de pneu qui améliorent l’effet des systèmes d’aide à la conduite.  Continental notamment a mis en place une gamme ContiWinterContact. Dans cette gamme, le modèle TS 830 P a des lamelles sinusoïdales qui aident à unifier les forces longitudinales et latérales.

Pneu ContiWinterContact de Continental TS830 en 205 /55 16 91 H

Pneu ContiWinterContact de Continental TS830 en 205 /55 16 91 H

ABS, ESP : comment les utiliser en hiver ?

ABS (Antiblocage des freins) :

si le véhicule a moins de 10 ans, l’ABS fonctionne normalement même sur les routes enneigées. En revanche, il double, voire triple, les distances de freinage. Il faut donc être encore plus attentif au respect des distances de sécurité.

ESP (correcteur de trajectoire) : lorsque la voiture est en mouvement l’ESP réagit très bien, mais lorsqu’elle est à l’arrêt, le système peut avoir des défaillances. La fonction antipatinage dans certaines conditions (verglas, démarrage en côte, etc.), peut bloquer la voiture. Les ESP les plus récents sont réglés de façon à autoriser un léger patinage. Pour les modèles les plus anciens, débrayer le système quelques minutes, avant de l’activer à nouveau lorsque la voiture est lancée, suffit généralement à régler le problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *